Sécurité

Faut-il s'équiper d'un détecteur de gaz soporifique ?

Les victimes d'agressions nocturnes sur les parkings rassemblant plusieurs camping-cars affirment parfois avoir été endormies par un gaz soporifique introduit par une ouie d'aération du véhicule. Ils ne peuvent s'expliquer autrement le fait que quelqu'un se soit introduit dans le véhicule où ils dormaient et qu'ils n'aient pas été réveillés.

Les fabricants et revendeurs d'accessoires ont immédiatement flairé le marché et proposent divers détecteurs de gaz soporifique, permettant disent-ils de réveiller les occupants avant que le niveau de gaz soit suffisant pour les endormir.

Alors réalité ou paranoïa ?

Eh bien désolé pour ceux qui se sont déjà équipés, mais c'est de la paranoïa pure, de la rumeur savamment entretenue par les revendeurs d'accessoires ou comme disent nos amis anglophone une "urban legend".

Le problème est tout simple. A part dans les films genre James Bond, il n'existe pas de gaz soporifique que l'on introduit dans l'atmosphère et qui endort paisiblement les occupants du véhicule. Les gaz qui pourraient le faire sont des gaz de combats (cf. la "libération" du théatre de Moscou par l'armée russe) qui vont entraîner une fois sur deux (ou plus) la mort des occupants. Et ces gaz ne sont pas faciles à se procurer.

Alors après il y a les "gaz" anesthésiants, utilisés (ou utilisés autrefois) en médecine. Mais là non plus ça ne tient pas la route. Si on passe en revue les plus courants (et facilement disponibles) :

  • Le protoxyde d'azote. Il faudrait en mettre 50 % dans l'atmosphère pour endormir les occupants, soit 10 à 20 m3. Le pauvre voleur doit se trimbaler avec un tube de gaz qui pèse 50 kg pour chaque camping-car ! Vous y croyez ?

  • L'éther : comme chacune sait l'éther est extrêmement inflammable. C'est pour ça qu'il n'est plus utilisé en milieu hospitalier. Donc mettez de l'éther dans un camping-car où le réfrigérateur entretient une flamme, et vous avez un magnifique feu d'artifice, où les occupants et le voleur se retrouvent ensemble devant St Pierre. Vous y croyez ?

  • Le chloroforme : ceux qui en ont déjà reniflé savent que ça pue horriblement et que ça rend malade. Y-a-t'il des témoignages de gens "endormis au gaz" qui vomissent en se réveillant ? En plus c'est un gaz très lourd, donc qui se répend au sol, mais n'emplit pas l'atmosphère. Avant d'atteindre les occupants (qui en général ne dorment pas par terre) il faudrait en mettre des quantités astronomiques.

En fait l'histoire du gaz introduit par les aérations est une légende. Ce qui peut arriver par contre, c'est que le voleur, une fois dans le véhicule, endorme les occupants en leur mettant sur le nez un tampon, par exemple de chloroforme. Mais dans ce cas, l'alarme ne sert strictement à rien.

Donc si vous avez 150 € à jeter, installez une alarme pour gaz soporifique, sinon oubliez et dormez sur vos deux oreilles, en prenant des précautions élémentaires.